Sports - Election à la FIF

FIF : Après l’Assemblée Générale, le Député-Maire de Tiassalé, Assalé Tiémoko attaque le CONOR


Publié le 28 Février 2022 à 09:17
Source: Autres Sources
416

Photo d`archive utilisée juste a titre d`illustration


Grande fut la déception du député maire de Tiassalé, après le vote des textes et le code électoral proposé par le Comité de Normalisation (CONOR). L’inconditionnel adversaire de Didier Drogba dit rester sur sa faim et déçu pour le temps perdu.

Avant la mise en place du Comité de Normalisation, tout prétendant à la candidature de la Présidence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) avait l’obligation de recueillir au moins 8 parrainages. Ils ont également été admis dans les nouveaux, même si les règles du jeu ont changé.

Les parrainages admis dans le nouveau code électoral

Assalé Tiémoko s’étonne donc de l’apport du Conor. « CONOR : Tout ça pour ça ? » a-t-il interrogé. Il a par ailleurs rappelé que ces mêmes dispositions existaient dans les anciens textes. « Anciens textes de la FIF : 8 parrainages. Pour lui, il n’y avait pas de problème majeur susceptible d’entacher le scrutin. Mais pour faire place à Didier Drogba, la FIFA est intervenue, donc le « Problème. Intervention de la FIFA. Conor. »

Le parrainage n'est pas démocratique

Que dit les nouveaux. « Nouveaux textes de la FIF rédigés par le Conor sous inspiration de la FIFA : 4 parrainages au maximum » a fait savoir le représentant du peuple. Et Bléou Matin, membre du Conor, sur RTI 1 a avoué que " Le parrainage n'est pas démocratique. Je ne voulais pas de parrainage mais finalement on a accepté 4 parrainages". Si cela ne tenait qu’au Conor, la suppression des parrainages étaient envisageables.

Les innovations dans les nouveaux textes de la FIF

Le vote du samedi a donné lieu à donner comme résultats ; « Textes adoptés par les propriétaires de la FIF en AG, les présidents de Clubs : 8 parrainages et plus de doubles parrainages. Ce qui sous-tend pour le maire de Tiassalé le « Retour donc à la case départ... »

Assalé dénonce l’ingérence de la CAF

Quelles étaient donc les réelles motivations qui ont valu la dissolution de l’ancien Comité Exécutif. « Tout ça pour ça ? » « Tout d'un coup on comprend mieux pourquoi c'est le secrétaire général de la CAF qui répond à un courrier adressé par des clubs Ivoiriens, au président de la FIFA. Ça frise le ridicule et l'absence totale de scrupule et de dignité.

 La CAF est désormais complètement vassalisée par le président de la FIFA. Il ne leur reste plus que la dernière cartouche qui risque d'être un autre pétard mouillé, tant la ficelle est grosse et ne passerait pas inaperçue au TAS ! Quelle tristesse ! » s’est désolé le Journal Assalé.

L’approbation des textes étant terminées, l’élection du président de la FIF aura lieu le 23 mars prochain. L’ouverture des candidatures débutera le 5 mars et la campagne électorale le 15 mars prochain.


Laisser un commentaire

Nouveau sélectionneur des Éléphants : La contestation s'enfle au sujet de Louis Gasset et de Faé Emerse,...
Côte d’Ivoire /FIF : Kombouaré dribble tout le monde, Idriss Diallo dans l'impasse, un autre RDV pour ce...
Cameroun : Démission du SG de la Fecafoot, le duel tourne en faveur d'Etoo Fils Samuel
Sacre au FC Barcelone : La super star nigériane Asisat Oshoala, sacré Soulier d'or, conserve son titre
Éléphants de Côte d’Ivoire: Pourquoi Kolo Touré dit non à la FIF

Autres articles